Notre Philosophie

Le Spiritisme est une philosophie, un enseignement :

  • Il explique ce que nous sommes, d’où nous venons, vers où nous allons et comment faire pour y parvenir ;
  • Il explique l’interaction entre les vivants (nous, Esprits incarnés) et le monde spirituel (Esprits désincarnés) ;
  • Il enseigne l’amour du prochain et l’importance de la réforme intérieure pour aboutir à un monde meilleur en suivant un processus de réincarnation ;
  • Il est en parfait accord avec les lois « divines ».
  • Il est reçu par l’intermédiaire de médiums, en « contact » avec des Esprits évolués ;
  • Il permet de venir en aide à nos « ‘frères’ et à élargir nos connaissances ;
  • Il n’impose RIEN et laisse à chacun la liberté et la responsabilité de ses propres actes ;
  • Il n’a rien à voir avec la pratique médiumnique généralement répandue et utilisée à des fins matérielles et lucratives.

Le Spiritisme est depuis trop longtemps mal compris ou déformé. Pourtant, il n’est rien d’autre que le Christianisme originel complété par l’enseignement du monde spirituel. Cet enseignement a permis de démontrer par l’analyse scientifique des faits :

  • Que la mort n’existe pas (au-delà de la perte de notre corps physique, notre conscience survit de façon autonome et individuelle) ;
  • Que notre conscience peut se communiquer aux vivants.

Il importe de faire la distinction entre Spiritisme et médiumnisme, confusion largement répandue : on peut très bien être Spirite sans être médium et inversement.

Il y a deux aspects essentiels dans le Spiritisme ; celui des « manifestations » et celui des conséquences morales :

  • Le premier est nécessaire comme preuve de l’existence des Esprits. C’est par celui-ci que les Esprits ont commencé ;
  • Le second, qui en découle, est le seul qui puisse amener la transformation de l’humanité par l’amélioration individuelle.

La réforme personnelle est donc le but essentiel du Spiritisme et de tout spirite sérieux. Cette amélioration conduit inévitablement vers la fraternité universelle ; seule gage de sécurité dans les relations sociales. Cette dernière permettra l’aube d’une nouvelle ère où s’éteindront les haines et les dissensions.

Le Spiritisme met sa doctrine / philosophie à la disposition de tous et s’adresse à ceux qui :

  • Sont assez sages pour douter de ce qu’ils n’ont pas vu ;
  • Ne croient pas que l’homme soit arrivé à l’apogée de ses connaissances ni que la nature ait livré tous ses secrets.

Il invite les personnes de bonne foi à l’étudier et à le critiquer. Il invite à la recherche des failles logiques par la comparaison et l’analyse en le soumettant à l’examen des faits et des conquêtes des autres sciences.

On ne meurt pas, on se transforme !

« Mourir, c’est (simplement) quitter l’ombre pour entrer dans la lumière ».

Paix aux hommes de bonne volonté.